Le Régiment de la Tour d'Auvergne

1803-1815

Liste des Officiers, des cadres de l'Etat major, des Sous officiers et des hommes

Avertissement :

Nom et prénoms
Etats de service
Sainte-Colombe (d'Austry de) Roch Maurice
Né le 20 mai 1772 à Parisot, fils de Jean et de GENTON DE VILLEFRANCHE Marie Anne. Marié le 1er avril 1818 avec D’ETIENNE DE SAINT JEAN DE PRUNIÈRES Françoise Alexandrine Henriette, originaire de Mont-Dauphin (05). Habite Grenoble (38) en 1847. Décédé le 7 avril 1847.
- Détail des services : Émigre le 15 février 1792. A joint l’armée de Condé le 28 mai 1792. Incorporé dans la 9e Compagnie des Chasseurs nobles. Passé dans le Régiment d’Hohenlohe Barstenstein, devenu Durant, le 21 novembre 1795. Lieutenant le 1er avril 1798. Licencié lors de sa rentrée en France le 15 avril 1801. Sergent au service de la France au Régiment de La Tour d’Auvergne, devenu 1er Régiment étranger, le 1er mars 1806. Sous-lieutenant le 31 mars 1806. Lieutenant le 1er avril 1808. Capitaine le 8 janvier 1810. Passé au 3e Régiment étranger le 1er janvier 1814. Émigre et passe à Gand le 2 juin 1815. Chef de Bataillon à la 1ère Légion départementale du Pas de Calais le 3 juillet 1815. Passé à la Légion du Gard le 8 novembre 1815. Passé à la Légion du Gers le 27 juin 1818. Passé au 3e Régiment d’infanterie légère le 17 novembre 1820. Lieutenant-colonel pour être employé à l’Etat-major des places et mis en non-activité le 19 septembre 1823. Major de place à Bayonne le 5 mai 1824. Passé à St Venant le 17 décembre 1826. Passé à Pierre Châtel le 19 septembre 1828. Admis à la retraite le 24 septembre 1830
Total du service effectif : 35 ans 8 mois 25 jours
- Campagnes, actions, blessures :
1792, 1793, 1794, 1795, 1796, 1797, 1798, 1799, 1800 et 1801 en émigration, à l’armée de Condé, tant dans l’infanterie que dans la cavalerie noble et comme Lieutenant dans le Régiment de Hohenlohe Barsteinstein, devenu Régiment Durant.
1806, 1807, 1808, 1809, 1810, 1811 et 1812 à l’Armée de Naples
1813 à l’Armée d’Italie au Tyrol 1814 au blocus d’Anvers
1815 à Gand
1823 en Espagne
Total des campagnes : 10 ans
Total général des services : 45 ans 8 mois 25 jours
Blessé d’un violent coup de feu à la redoute de Belheim, près Landau, le 17 mai 1793. Fait prisonnier de guerre au Tyrol en 1813. Amputation du bras gauche, suite à une blessure reçue au siège de Pampelune le 3 septembre 1823.
- Observations :
Pension de retraite de 2400 F le 31 octobre 1832
Pension à la veuve de 600 F le 25 juin 1847
Chevalier de St Louis le 31 janvier 1815
Membre de la Légion d’honneur le 17 mars 1815
Chevalier de la Légion d’honneur le 25 avril 1821
Chevalier de l’ordre du Phénix de Hohenlohe le 25 septembre 1816
Chevalier de l’ordre de St Ferdinand le 28 novembre 1823

Retour à l'historique du Régiment

Retour