Le 33ème Régiment d'Infanterie de Ligne

Liste des Officiers, des cadres de l'Etat major, des Sous officiers et des hommes à partir de 1796

 

Avertissement : Cette liste est principalement basée sur les travaux de R. Darnault et Martinien; nous l'avons complétée par les Etats militaires de l'An X et XI et diverses autres sources (mentionnées entre parenthèses)

 

Nom et prénoms
Etats de service
Abbaye Philippe Etienne
Né en 1784 à Pont-Authou (Eure), Conscrit entré au service le 04/03/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'infanterie de ligne, participant avec la 2e Division du 3e Corps de la Grande Armée aux campagnes de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Agoutin Nicolas
Né en 1783 à Courdemanche (Eure), Fusilier au 33e de Ligne, rayé des contrôles pour longue absence, sans nouvelles, après hospitalisation à la suite de blessures reçues à Austerlitz et disparu, et n'ayant pas repris ses fonctions à son unité d'origine (Source : Quintin - Austerlitz)
Alais Paul
Né en 1779 à Saint-Vigor d'Ymonville (Seine-Inférieure), engagé volontaire entré au service comme cavalier au 24e Régiment de cavalerie le le 12/10/1797, affecté le 21/01/1802 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, Caporal le 31/07/1802 à la 33e de Ligne, nommé Sergent à ce Régiment le 21/04/1804, faisant campagne avec la 2e Division du 3e Corps de la Grande Armée de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Alex
Officier de santé (Etats Militaires an X)
Alex
Sous lieutenant le 9 messidor an 11 (Etats militaires an XII)
Allome ou Allaume
Capitaine le 16 mai 1792 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Almain (Louis)
Naquit à Sancerre (Cher), le 10 juin 1759. Sous-lieutenant dans la Légion de Luxembourg le 30 juin 1779, il fut blessé à la descente de l'île de Jersey, le 6 janvier 1780, et quitta son corps. Il rentra au service, en qualité de Carabinier volontaire, le 7 juin 1782, devint Brigadier le 1er février 1784, et Maréchal-des-logis le 29 octobre 1786. Il était congédié depuis le 21 janvier 1787, lorsque la Révolution éclata. Le 10 août 1792, le choix de ses camarades l'appela au commandement du 2e Bataillon d'Indre-et-Loire, devenu 10e Demi-brigade de ligne le 15 nivose an V, puis 33e de même arme. Après avoir fait les campagnes de 1792 à l'an IV aux armées du Nord et de Rhin-et-Mosette, et s'être trouvé à la bataille d'Hondscootte, à la prise de Turnas, au blocus de Mantoue, à Arcole et à Rivoli, il donna sa démission pour quelques légers mécontentemens personnels. Il la retira presque immédiatement et passa, le 22 floréal an V, Chef d'une Division de gendarmerie, avec le grade de Chef d'Escadron, et, le 18 fructidor an IX, il obtint le brevet de Colonel et le commandement de la 13e Légion de Gendarmerie à Nevers (Nièvre). Le 15 pluviose an XII, il reçut la décoration de la Légion-d'Honneur. Des infirmités graves le firent admettre à la retraite le 12 juillet 1810. Il est mort le 4 mai 1812 (source : Fastes de la Légion d'Honneur, Tome IV).
Amaury
Lieutenant le 1er floréal an 2 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Amblard Alexandre
Né le 15/07/1773 à Paris (Seine), entré au service le 30/09/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, Caporal le 30/07/1804, fait campagne avec la 2e Division du 3e Corps de la Grande Armée de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Archambault
Capitaine le 10 août 1792 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Arnaud
Sous lieutenant le 2 brumaire an 12 (Etats militaires an XII)
Arnaud François Alexis
Né en 1782 à Bézu la Forêt (Eure), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne le 19/01/1804, Voltigeur en octobre 1805 à la Compagnie de Voltigeurs du 1er Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de feu à la poitrine à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Bance Louis Charles Marc
Né le 25/04/1785 aux Andelys (Eure), Conscrit entré au service le 21/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, sert à la 2e Division du 3e Corps de la Grande Armée en 1806 et 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Barcelle
Lieutenant le 24 pluviôse an 3, avec rang de Capitaine (Etats Militaires ans X-XI)
Baudin
Lieutenant le 1er floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI)
Beaux Jean
Né en 1772, originaire du département de la Dordogne, entré au service le 12/06/1793c omme soldat au 110e Régiment d'infanterie, incorporé le 21/08/1796 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, devenue 33e Régiment d'infanterie de ligne le 24/09/1803, Grenadier à la Compagnie de Grenadiers du 1er Bataillon, servant à l'Armée des côtes de Brest (1793-1794), à l'Armée d'Italie (1796-1800), et à la 2e Division d'infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Belin
Capitaine le 2 fructidor an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Bellanger
Lieutenant (Etats Militaires an X)
Berrier
Lieutenant le 24 fructidor an 3 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Bertin Jacques Luc
Né le 18/10/1762 à Tours (Indre-et-Loire), engagé volontaire comme Caporal au 1er Bataillon d'Indre-et-Loire le 09/11/1791, fait campagne à l'Armée du Nord en 1792, obtenant les grades de Sergent le 05/06/1793, de Sous lieutenant le 20/01/1794 et de Lieutenant le 11/03/1794 (Lieutenant le 11 ventôse an 2 selon les Etats Militaires ans X-XI); incorporé avec son grade de Lieutenant à la 10e Demi-brigade de bataille le 18/08/1794 puis à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne le 04/01/1797, faisant campagne aux Armées du Nord (1792-1795), des Côtes de Cherbourg (1795), des Côtes de l'Océan (1796) puis à l'Armée d'Italie (1796-1799), se distingue le 28/06/1799 en faisant 80 prisonniers, prisonnier de guerre lui même le 22/07/1799, rendu à la liberté le 26/02/1801, nommé Capitaine à la formation du 33e Régiment d'infanterie de ligne le 24/09/1803 (1er vendémiaire an 12 - Etats militaires an XII), servant avec son Régiment à la 2e Division d'infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Berton Louis
Né le 24 mai 1750 à Lyon (Rhône), entra en qualité d'Aumônier, au mois d'avril 1777, dans le Régiment d'Aquitaine-infanterie, trente-cinquième de l'arme en 1791, et en remplit les fonctions jusqu'au 1er octobre 1792. Capitaine le 16 juillet 1793 dans le 1er Bataillon des Chasseurs des Hautes-Alpes, il fut nommé le 1er messidor an III Chef du même Bataillon, devenu successivement 3e Légère par l'embrigadement de l'an II et 11e Légère par l'amalgame de l'an V. Il fit les campagnes de 1793 à l'an VI aux armées des Alpes et d'Italie, et fut blessé d'un coup de feu au bras droit le 2 frimaire an IV sous les murs de Loano. Le 1er Bataillon de la 11e Légère, qu'il commandait, ayant été incorporé dans la 33e Demi-brigade de ligne le 14 thermidor an VI, Berton resta dans ce corps comme Chef de Bataillon surnuméraire, et continua de servir à l'Armée d'Italie jusqu'en messidor an VIII, époque à laquelle il fut employé en qualité de chef de la section historique du Dépôt de la guerre. Chef de Bataillon titulaire le 30 thermidor an IX, il rejoignit son Régiment à Tournai. Nommé membre de la Légion d'Honneur le 25 prairial an XII, il fit la campagne de 1806 partie à l'Armée de réserve sur la rive droite du Rhin, et partie dans le Wurtemberg, quitta Mayence le 22 novembre de la même année avec le 1er Régiment provisoire, qu'il conduisit jusqu'à Drejwo, à quinze lieues en avant de Varsovie. Rentré en France, il en repartit presque aussitôt chargé du commandement du 15e Régiment provisoire, et fut employé pendant le mois de juin 1807 à couvrir l'ile Noga. Il partit le 24 du même mois pour Titsitt, où il fut nommé Colonel commandant d'armes de 3e classe par décret impérial du 6 juillet suivant. Passé en activité dans son nouveau grade à la citadelle de Plaisance, le 29 janvier 1808, il
réunit le commandement de la ville à celui de la citadelle le 8 juin de la même année, et conserva cette position jusqu'en mai 1814, époque de l'évacuation de la place. Chargé de la surveillance des militaires français aux hôpitaux de Plaisance, il fut mis à la demi-solde et se fixa dans cette ville. Admis à la retraite le 3 juin suivant, avec l'autorisation de jouir de sa pension à Plaisance, il y mourut le 6 septembre 1815 (source : Fastes de la Légion d'Honneur, Tome IV).
Bertrand
Lieutenant (Etats Militaires an X); Capitaine le 7 floréal an 10 (Etat militaire ans XI-XII)
Bloude (ou Blonde) Jean-Pierre
Originaire du département du Tarn, Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, 1er Bataillon, 3e Compagnie, mort le 10/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Boissard Augustin
Né le 02/10/1772 à Trouville (Seine-Inférieure), entré au service le 06/01/1793 comme soldat au 10e Bataillon de Fédérés Nationaux, employé à la 14e Compagnie d'Artillerie de l'armée de Sambre et Meuse puis à la 2e Garde-côte de la Flandre maritime, enrôlé volontaire comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de ligne le 09/08/1802, Caporal le 21/09/1803 à cette Demi-brigade, Caporal en 1805 à la 3e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de boulet lui ayant emporté l'épaule droite à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Boivin Jean-Pierre
Né le 05/01/1783 à Saint-Léger sur Bonneville (Eure), Conscrit entré au service le 05/06/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), mort à l'hôpital de Thorn le 29/03/1807 suite à une blessure reçue le 08/02/1807 à la bataille d'Eylau (Source : Quintin - Eylau)
Bonnaire Jean-Gérard
De Prouvais (Aisne). Volontaire à l'âge de 23 ans au 6e Bataillon de Paris, 7 août 1792; retiré avec congé, 18 février 1793; Sergent au 8e bataillon de Paris (Vendée), 19 avril 1793; Sous-lieutenant, 1er août 1793; Lieutenant de Grenadiers, 26 septembre 1794; Adjoint aux Etats-majors, 1796; Capitaine, 1799; Chevalier de la Légion d'Honneur, 1806; Chef de Bataillon au 33e Régiment de ligne, 1808; Officier de la Légion d'Honneur, 1809 ; Colonel du 103e, 1811 ; blessé à Austerlitz et au col de Maya; Général de brigade, 1813, employé à l'armée d'Espagne; Chevalier de l'Ordre de Saint-Louis, 1815; commandant à Condé pendant les Cent-Jours. Arrêté, 16 octobre 1815; condamné à la déportation, 5 juin 1816. Décédé à Sainte-Pélagie, 16 novembre 1816. Son nom est inscrit au côté Nord de l'Arc de triomphe de l'Etoile (Volontaires nationaux, tome I).
Bonnegent François
Né en 1782 à Saint-Martin du Tilleul (Eure), Conscrit entré au service le 01/02/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 9e Compagnie, fait campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Bonnet François
Né le 23 avril 1766 à Ligny (Meuse), entra au service le 31 juillet 1792 en qualité de Capitaine au 8e Bataillon des fédérés nationaux, devenu par embrigadement et par amalgame 90e Demi-brigade d'infanterie en l'an II, et 33e Demi-brigade de ligne en l'an V, et fit les guerres de la liberté de 1792 à l'an VI aux Armées du Nord, de la Vendée et d'Italie. Le 9 septembre 1793, à la bataille d'Hondscoote, il s'empara de 2 pièces de canon appartenant aux Anglais. Le 10 floréal an III, à l'affaire de Moecron, près de Lanoy en Flandre, il désarma un Grenadier hanovrien qui le couchait en joue et le fit prisonnier; enfin, le 5 ventose an V, à l'affaire de Saint-Bras, il fit de sa main 25 prisonniers. Il resta à l'Armée d'Italie en l'an VII et en l'an VIII. Le 6 germinal an VII, il enleva près de Verone une pièce d'artillerie à l'ennemi et reçut un coup de feu à la cuisse. Nommé Chef de Bataillon sur le champ de bataille le ler fructidor de la même année, il fut blessé le 21 vendémiaire an VIII à l'affaire de Beynette d'un coup de feu au pied droit en s'élançant dans une ferme que l'ennemi occupait; il prit le poste composé de 25 Grenadiers hongrois. Passé avec son grade le 11 fructidor an XI dans la 95e Demi-brigade de ligne, il fit partie de l'Armée de Hanovre pendant les campagnes des ans XII et XIII, et obtint la croix de la Légion- d'Honneur le 25 prairial an XII. Employé à la Grande Armée de l'an XIV à 1807 en Autriche, en Prusse et en Potogne, il assista aux batailles d'Austerlitz et de Lubeck, et fut blessé à Friedland d'un coup de feu a la tête et de deux coups de sabre à la main gauche. Envoyé en Espagne en 1808, et nommé Officier de la Légion-d'Honneur le 24 novembre, il fit encore la campagne de 1809 à la même armée. Admis à la retraite le 29 octobre 1809, il est mort le 29 mars 1837 à Ligny (Meuse) (source : Fastes de la Légion d'Honneur, Tome IV).

Les Etats militaires de l'An X donnent un Capitaine Bonnet, ayant rang de Chef de Bataillon

Bornet Jean-Pierre
Né en 1777, originaire du département de l'Yonne, Conscrit entré au service le 07/12/1798 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, faisant campagne à l'Armée d'Italie (1799), Grenadier à la Compagnie de Grenadiers du 1er Bataillon de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/17803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Boucher Etienne François
Né le 18/07/1784 à Gaudreville (Eure), Conscrit entré au service le 14/05/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, appartenant à la Division Friant, mort le 18/12/1805 à l'hôpital de Sankt-Pölten suite à blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Bouilly Jean-Baptiste
Né en 1775 à la Bosc-Renoult (Orne), remplaçant entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 19/06/1804, servant en 1805 à la 3e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), tué à la bataille d'Austerlitz par un éclat d'obus l'ayant frappé au téton droit le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Bourdon Thomas Adam
Né en 1782 à Le Troncq (Eure), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 23/01/1804, Grenadier en 1805 à la Compagnie de Grenadiers du 1er Bataillon (Division Firant), tué d'un coup de biscaïen à la tête à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Boveri
Lieutenant le 16 pluviôse an 11 (Etats militaires an XII)
Boyer Louis Fidel
Né en 1776 à Vesseaux (Ardèche), Conscrit entré au service le 03/03/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de ligne, servant en 1805 à la 8e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de biscaïen lui ayant traversé le corps à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Breton Victor
Né en 1783 à Portejoie (Eure), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 23/01/1804, affecté en 1805 à la 3e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Vienne le 17/01/1806 suite à blessure reçue à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Brisset
Capitaine (Etats Militaires an X)
Bruand Pierre
Né le 20/05/1777 à Courtenaux (Loiret), Conscrit entré au service le 23/09/1799 comme Fusilier à la 63e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue 63e Régiment d'Infanterie de Ligne le 24/09/1803, Grenadier à la Compagnie de Grenadiers du 1er Bataillon du 63e de Ligne (2e Division d'Infanterie du 7e Corps de la Grande Armée en 1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Caboret Pierre-Alexandre
Né en 1781 à La Barre-en-Ouche (Eure), Conscrit entré au service le 1er février 1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne de 1805 à 1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, affecté à la 18e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Calais
Sous lieutenant le 16 thermidor an 11 (Etats militaires an XII)
Cantel Pierre-Constan-Fidel- Amant
Né en 1784 à Duranville (Eure), Conscrit entré au service le 27/04/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée en 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Cantrel Charles-Alexandre-André
Né en 1783 à Duranville (Eure), Conscrit entré au service le 01/02/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, 21e Compagnie, faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Canu
Sous lieutenant le 30 frimaire an 12 (Etats militaires an XII)
Capon Louis
Né à Serez (Eure), Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, 1er Bataillon, 1ère Compagnie, mort le 29/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Carrère ou Carrere
Capitaine le 1er octobre 1793 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Cartier
Chef de Bataillon le 1er fructidor an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Casse Joseph-Armand
Né en 1782 à Bas-Saint-Rémy (Eure), Conscrit entré au service le 02/03/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Cassegrain Guillaume
Né le 27/10/1783 à Sainte-Hermitte (Vendée), Conscrit entré au service le 10/08/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Cesvet
Capitaine le 9 pluviôse an 5 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Charpentier François-Louis
Né le 18/06/1784, originaire du canton de La Loupe (Eure et Loir), Conscrit entré au service le 28/07/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée en 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Cheffent
Sous lieutenant le 26 floréal an 10 (Etats Militaires an XI)
Chevalier Pierre-Pascal
Né le 13/04/1785 à Nojeon-le-Sec (Eure), Conscrit entré au service le 21/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne (2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée), affecté à la 7e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Chevrière Jacques
Né en 1776 à Gourville (Charente), Conscrit entré au service le 13/09/1800 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, Caporal le 21/02/1804, à la Compagnie de Voltigeurs du 1er Bataillon en 1805 (Division Friant), mort à l'hôpital de l'abbaye de Raygern le 10/01/1806 par suite de blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Choudey Léonard
Né le 26/12/1781 à Vault-en-Lugny (Yonne), Conscrit entré au service le 17/11/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, appartenant en 1805-1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, affecté à la 2e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Cocq
Capitaine le 1er octobre 1793 (Etats Militaires ans X-XII)
Coipel Charles-Emmanuel
Né en 1782 à La Vacherie (Eure), Conscrit entré au service le 23/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée en 1805-1807, Fusilier à la 3e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Colombe Grégoire
Né en 1782 à Vaux (aujourd'hui Vaux sur Eure, Eure), Conscrit entré au service le 19/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'infanterie de ligne, faisant partie en 1805 de la Division Friant, mort à l'hôpital de Worms le 12/11/1806 suite à blessure reçue à la bataille d'Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Connay Louis Alexandre
Né le 11/10/1783 à Villars (Eure et Loir), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 28/07/1805, servant à la 6e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), entré à l'hôpital de Linz le 20/01/1806 pour blessure reçue à Auterlitz, mort le 31/01/1806 (Source : Quintin - Austerlitz)
Conneau Joseph
Né le 12/01/1774, originaire du département des Vosges, Conscrit entré au service le 21/03/1799 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, faisant les campagnes de 1805 à 1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Contour
Sous lieutenant le 29 messidor an 10 (Etats Militaires an XI-XII)
Cormery
Sous lieutenant le 4 pluviôse an 7 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 1er vendémiaire an 12 (Etats militaires an XII)
Cotte Edme
Né en 1776 à Auxonne (Côte-d'Or), entré au service le 18/08/1799 comme Fusilier à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, Fusilier le 01/03/1802 à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 22e Compagnie; fait campagne à la 2e Division du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Cotteret Etienne
Né le 06/08/1776 à Lyon (Rhône), entré au service le 25/04/1798 comme Fusilier à la 66e Demi-brigade d'Infnaterie de ligne, faisant campagne à l'Armée du Rhin (1800-1801), nommé Caporal le 23/09/1801 puis Sergent le 21/01/1803, incorporé avec le 1er Bataillon de la 66e de Ligne dans la 63e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, passé par ordre du Ministre de la Guerre en date du 25/12/1803 au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne le 30/01/1804, Sous lieutenant le 25/05/1804 à ce Régiment faisant campagne avec la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Courel Jean-Louis
Né le 13/05/1784 à Le-Thuit-Anger (Eure), Conscrit entré au service le 01/07/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 6e Compagnie, faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Crouzet
Sergent major avec rang de Sous lieutenant (Etats Militaires an X); Sous lieutenant le 5 brumaire an 8 (Etats Militaires an XI-XII)
Damelincourt (Jean Baptiste)
Chirurgien major, Chevalier de l'Empire le 24 août 1811
Darras
Officier de santé (Etats Militaires an X)
Darras
Sous lieutenant le 16 thermidor an 11 (Etats militaires an XII)
Daviet
Lieutenant avec rang de Capitaine (Etats Militaires an X)
Davoud Louis Pierre
Né le 22/11/1783 à Saint Martin de Verneuil (Eure) , Conscrit entré au service le 01/07/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, faisant partie de la Division Friant, mort à l'hôpital d'Augsburg le 05/03/1806 suite à ses blessures à Austerlitz
Decasteker
Sous lieutenant (Etats Militaires an X); Lieutenant le 7 floréal an 10 (Etats Militaires an XI)
Defrance
Capitaine le 14 pluviôse an 2 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Delamotte Louis
Né en 1781 à Muids (Eure), Conscrit entré au service le 05/02/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), Fusilier à la 10e Compagnie, mort le 12/02/1807 des suites de ses blessures reçues à la bataille d'Eylau le 08/02 précédent (Source : Quintin - Eylau)
Delaporte
Capitaine le 1er floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Delaume Pierre
Né le 08/05/1769 à Mortroux (Creuse), Caporal le 01/11/1794 au 110e Régiment d'Infanterie, Fourrier le 13/04/1795, incorporé dans la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 21/08/1796, fait campagne à l'Armée d'Italie (1796-1800), nommé Sergent le 09/08/1799 et Sergent-major le 18/08/1799 à la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d' Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Delaunoy ou Delannoy
Sous lieutenant le 1er fructidor an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Delorieux Charles
Bourguignon d'1,63 m né selon Rigo à Chalmoux le 5 janvier 1771 ; son dossier dans la base Leonore (accès à son dossier dans la base Léonore du Ministère de la Culture : clic) indique deux dates de naissance différentes (5 janvier 1771 - états de service; et 18 avril 1772 - acte de baptême) pour un même lieu : Saint-Symphorien-de-Marmagne (Saône et Loire).
Il est laboureur quand, à l'âge de vingt ans, il s'engage dans les rangs du second bataillon de volontaires nationaux de Saône et Loire. Pendant 23 ans il va participer à presque toutes les batailles de l'Empire, sans jamais quitter le 33e de ligne qui porte encore le nom de demi-brigade quand, le 9 août 1802, il est affecté à la 14e compagnie de fusiliers (2e bataillon). En décembre 1805, nous le retrouvons à Austerlitz où il reçoit sa première blessure. Le 1er octobre 1806, il coud ses deux galons de caporal, puis part se battre à Auerstadt et défiler un des premiers dans Berlin le 25 octobre suivant. En février 1807, c'est la sanglante bataille d'Eylau et le 1er décembre le voici sergent porte-aigle de son bataillon. Après une période de calme, c'est de nouveau la guerre contre l'Autriche. En avril 1809, le 33e participe à Eckmuhl et c'est en tant que second porte-aigle que Delorieux se retrouve dans la plaine de Wagram. Le 20 avril 1812, notre Bourguignon passe sous-lieutenant et le 24 juin, avec sa compagnie de fusiliers, il franchit le fleuve Niémen. Le 7 septembre, il reçoit sa seconde blessure à la bataille de La Moskowa. Le 14, il défile dans un Moscou déserté où les incendies vont dominer les événements. Le 19 octobre, Napoléon qui vient enfin de comprendre que les Russes ne signeront pas la paix, donne l'ordre de la retraite. En fait il est trop tard, bientôt la neige, le froid, la faim et les Cosaques vont transformer l'armée de Moscou en un pitoyable cortège. Ce sera Smolensk, Krasnoè, puis le 28 novembre les ponts de la Bérésina... des quelques 66000 hommes du 1er corps entrés en Russie, 1000 à peine traversent le Niémen au milieu d'une monstrueuse pagaille (Rigo).
Demarle
Capitaine le 10 août 1792 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Demarre Aubin-Guillaume-Ambroise
Né en 1783 au Thuit-Signol (Eure), Conscrit entré au service le 23/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), Fusilier à la 6e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Denoioberne Louis-François-Pierre
Né le 09/11/1773 à Paris (Seine), engagé volontaire et élu Sous-lieutenant au 2e Bataillon d'Indre-et-Loire le 10/08/1792, Lieutenant le 11/05/1794, faisant campagne à l'Armée du Nors (1792-1795), Lieutenant à la 10e Demi-brigade de Bataille en 1794 puis à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, formée le 21/08/1796, servant aux Armées des Côtes de l'Océan (1795-1796), puis à l'Armée d'Italie (1796-1799), fait prisonnier de guerre le 26/03/1799, rentré de captivité le 31/12/1800, nommé le 08/06/1803 Capitaine à la 18e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 18e Régiment d'Infanterie de ligne, fait campagne à la Grande Armée (1805-1807), le 18e de Ligne faisant partie de la 3e Division d'Infanterie du 4e Corps, mort le 09/02/1807 par suite de blessures reçues à Eylau le 07/02 précédent (Source : Quintin - Eylau)
Derumeaux Louis
Né le 21/05/1775 à Tourcoing (Nord), entré au service comme Canonnier à la 3e Compagnie de Gardes-côtes le 11/08/1793, incorporé comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 09/08/1802, affecté à la 11e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Desbordes
Capitaine (Etats Militaires an X)
Desclavrière André
Né le 22/09/1781 à Escurolles (Allier), Conscrit entré au service le 27/06/1799 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, Caporal le 27/06/1803, Sergent le 10/09/1803 à la 33e de Ligne, Sergent en 1805 à la 1ère Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), tué à la bataille d'Austerlitz d'un coup de boulet qui lui a emporté la moitié du corps (Source : Quintin - Austerlitz)
Désimeur André
Né le 30/09/1769 à La Flamengrie (Aisne), entré au service comme Soldat à la 1ère Compagnie d'Artillerie d'Avesnes le 03/09/1793, Canonnier à la 3e Compagnie de Gardes-côtes de la direction de Lille, Caporal le 20/04/1795 puis Sergent le 16/04/1802, incorporé le 09/08/1802 avec le grade de Sergent dans la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Devillas
Lieutenant le 1er vendémiaire an 6 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Drouault (Etienne)

Né le 9 septembre 1770 à Courçay (Indre-et-Loire), entra au service en qualité de Sergent-major le 10 août 1792 dans le 2e Bataillon de volontaires nationaux d'Indre-et-Loire (successivement et par amalgame 10e Demi-brigade d'infanterie en germinal an III, et 33e de bataille le 4 fructidor an IV). Envoyé à l'Armée du Nord dès le commencement de la guerre, il y devint Sous-lieutenant le 16 floréal an II, passa dans l'Ouest au commencement de l'an IV et vint en Italie en l'an V. Blessé d'un coup de feu au bas-ventre à l'affaire de Lavis, près de Trente, le 30 ventôse an V, il se distingua dans plusieurs occasions et particulièrement à la bataille de Vérone et au passage de l'Adige, à la suite desquels il reçut un sabre d'honneur le 6 germinal an VII et le grade de Lieutenant sur le champ de bataille le 1er floréal suivant. Fait prisonnier de guerre au combat du 17 floréal an VIII et rendu le ler messidor, il passa daus la Légion de Gendarmerie d'élite le 10 frimaire an X, devint membre de la Légion-d'Honneur de droit le 1er vendémiaire an XII, fut compris comme Officier de l'Ordre dans la promotion du 25 prairial suivant, et entra en qualité de Capitaine-adjudant-major dans le 59e Régiment d'infanterie de Ligne à l'Armée des côtes de l'Océan le 1er jour complémentaire an XIII. Après avoir fait les trois campagnes d'Autriche, de Prusse et de Pologne avec le 6e Corps de la Grande Armée, il passa en Espagne avec le 6e Corps vers la fin de 1807, et fit la guerre en Portugal jusqu'au 7 juin 1811, époque à laquelle ses anciennes blessures s'étant rouvertes à la suite de fatigues continuelles et de privations de toute espèce, il fut contraint de prendre sa retraite. Vers la même époque, il fut nommé électeur du département d'Indre-et-Loire. Au moment de l'invasion du territoire par l'ennemi, il sollicita l'honneur de reprendre du service, et fut placé en qualité d'Aide-de-camp le 26 janvier 1814 auprès du Maréchal Duc de Dantzig au Grand Quartier-Général Impérial. Blessé d'un coup de feu au bras droit au combat de Vauchamp le 14 février, il fut mis en non activité à la paix le 1er septembre et commanda le 2e Bataillon de réserve de Gendarmerie à pied depuis le 15 juin 1815 jusqu'au mois de décembre de la même année. Major de la Légion départementale de la Loire le 26 avril 1816, il obtint la croix de Saint-Louis le 10 décembre 1817, et passa le 19 mai 1819 dans la Légion du Calvados (7e Régiment d'infanterie de ligne le 17 novembre 1820). En 1822, il fut emptoyé au Corps d'observation des Pyrénées, et prit sa retraite le 8 février 1826. Il habite Chambray (Indre-et-Loire) (source : Fastes de la Légion d'Honneur, Tome V).

Les Etats Militaires de l'An X donnent un Lieutenant Droualt

Dubois
Capitaine le 7 floréal an 4 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Dudon François
Né le 04/05/1785 à Boisney (Eure), Conscrit entré au service le 13/03/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, affecté à la 7e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Dumas
Sous lieutenant (Etats Militaires an X)
Dumoutier Charles-Antoine
Né en 1781 à Combon (Eure), Conscrit entré au service le 02/03/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Dupré
Sous lieutenant (Etats Militaires an X)
Esselin
Sous lieutenant le 26 floréal an 10 (Etats Militaires an XI-XII)
Eudeline André
Né en 1781 à Saint-Michel, commune des Préaux (Eure), Conscrit entré au service le 30/03/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Faber Joseph
Né en 1782, originaire du canton de Pignerol (Pô), Conscrit entré au service le 19/06/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, faisant campagne à la Grande Armée de 1805 à 1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps, Fusilier à la 21e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Faivre
Capitaine le 2 germinal an 3 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Fauvelet Simon
Né le 05/05/1784 à Etigny (Yonne), Cosncrit entré au service le 05/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 8e Compagnie de ce Régiment faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Fernet Thomas
Né en 1774, originaire du département de la Somme, engagé volontaire entré au service le 07/07/1793 comme soldat au 8e Bataillon de Fédérés, incorporé comme Fusilier à la 90e Demi-brigade de Bataille en 1794 et à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 21/08/1796, faisant campagne aux Armées du Nord (1795) et d'Italie (1796-1797), Caporal le 23/11/1803 au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne en 1805-1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Filangieri Charles

"Le général Charles Filangieri, autre membre du directoire d'insurrection, a fait ses études au Prytanée français. Il entra sous-lieutenant dans le 33e de ligne, alla à Ostende, et fit la campagne d'Austerlitz. En 1806, il rentra dans sa patrie, servit dans les troupes napolitaines conduites en Espagne. En 1813, il fut créé général de brigade. Les rédacteurs des Fastes de la Gloire militaire ont omis, de porter son nom sur leurs tablettes" (in : "Les ministres : duc de Cazes, maréchal Gouvion-St-Cyr, et marquis Dessolles, ou les conspirations civile et militaire (Signé : Antoinette Robert)"; Le Normant, Paris, 1820

Sous lieutenant le 16 pluviôse an 11 (Etats militaires an XII)

Fister
Lieutenant (Etats Militaires an X)
Fléchelle Louis
Né le 22/04/1775 à Abbeville (Somme), enrôlé comme soldat au 2e Bataillon d'Indre et Loire le 04/01/1794, Fusilier à la 10e Demi-brigade de bataille en mars 1795 puis à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne le 21/08/1796, Caporal el 27/03/1798 puis Sergent le 23/09/1801 à la 33e de Ligne, régiment appartenant à la Division Friant en 1805, mort à l'hôpital de Nikolsburg le 11/01/1806 par suite de blessure à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
François Jean
Soldat ; cité dans l'ouvrage de Jérôme Croyet "Soldats de napoléons", pour une lettre dans laquelle il décrit la chambrée "composée de plusieurs lits, que chaque conscrit partage avec un "qua marade de lie".
Froment
Sous lieutenant (Etats Militaires an X)
Gallier Louis Pascal
Né en 1781 à Romilly-la-Puthenaye (Eure), Conscrit entré au service le 02/03/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de ligne, Fusilier en 1805 à la 4e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de feu à la tête à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Gamelin
Sous lieutenant le 24 vendémiaire an 8 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Gavray ou Gavroy
Lieutenant le 1er messidor an 2 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Girot Benjamin
Né en 1781 à Selles (Eure), Conscrit entré au service le 11/02/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, servant en 1805 à la 8e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de feu au ventre à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Glaine Bernard
Né le 06/03/1776 à Campagne (Dordogne), Conscrit entré au service le 19/11/1798 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de ligne, Grenadier en 1805 à la Compagnie de Grenadiers du 1er Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Raygern le 18/12/1805 par suite de blessure reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Gleysolle Jean-Baptiste
Né le 05/01/1781 à Saint-Vallier (Drôme), entré au service le 23/02/1797 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne faisant campagne à l'Armée d'Italie (1797-1800), Caporal-fourrier le 17/12/1800, Sergent le 19/05/1803 et Sergent-major le 05/09/1803 à la 33e de Ligne, devenue le 24/09 suivant 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie, lors des campagnes de 1805 à 1807, de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Sous-lieutenant le 02/03/1804, membre de la Légion d'Honneur le 14/03/1806, Lieutenant au 33e de Ligne le 08/11/1806, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Goulet Thomas
Né en 1782 à Cantiers (Eure), Conscrit entré au service le 07/04/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue 33e Régiment d'Infanterie de Ligne le 24/09/1803, Grenadier en 1805 à la Compagnie de Grenadiers du 2e Bataillon (Division Vandamme), tué à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Gournay
Capitaine le 1er germinal an 3 (Etat militaire an XI-XII)
Goux (Robert Sébastien)
Capitaine, Chevalier de l'Empire le 19 janvier 1811
Grelet ou Grellet
Lieutenant le 15 floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Greneche Alexandre-Julien
Né le 30/10/1783 à Vichères (Eure-et-Loire), Conscrit entré au service le 28/07/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 24e Compagnie de ce Régiment faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Grenier Eugène-Félix
Né le 26/04/1784, originaire du canton de Louviers (Eure), Conscrit entré au service le 23/04/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807, affecté à la 24e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Groult Jean-Louis
Né le 11/03/1785, originaire du département de l'Eure, Conscrit entré au service le 09/01/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 8e Compagnie de ce Régiment faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Guersant Joseph
Né en 1784 à Evreux (Eure), Conscrit entré au service le 19/01/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne (2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée en 1805-1807), Fusilier à la 3e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Guisard Henri
Né le 17/10/1764 à Lasalle (Gard), engagé volontaire entré au service le 11/04/1782 comme soldat au Régiment de Piémont, congédié le 27/01/1790, engagé volontaire au 1er Bataillon du Gard, Sous-lieutenant le 04/09/1791, Lieutenant le 05/09/1791 et Capitaine le 06/01/1793 à ce Bataillon, incorporé au premier amalgame en juillet 1795 en qualité de Capitaine à la 14e Demi-brigade de de Bataille puis au second amalgame le 19/01/1797 comme Capitaine à la 63e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, combattant aux Armées des Pyrénées Orientales, des Alpes et d'Italie, Capitaine à la 31e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne par ordre du Général Moreau en date du 26/07/1799, nommé le 02/03/1804 Capitaine au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, un des Régiments composant la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors des campagnes de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Hains
Lieutenant le 14 messidor an 7 (Etats Militaires ans X-XI)
Harry François
Né le 11/11/1773 à Pannes (Loiret), entré au service le 01/11/1794 comme soldat au 110e Régiment d'Infanterie, employé à l'Armée des Côtes de Brest, nommé le 20/04/1795 Caporal au 1er Bataillon de ce Régiment, incorporé avec son grade à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 21/08/1796, faisant campagne à l'Armée d'Italie (1796-1799), Sergent le 23/09/1801 à la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors des campagnes de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Hedelin
Sous lieutenant le 3 brumaire an 12 (Etats militaires an XII)
Hennon
Capitaine le 1er floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Henseque Pierre
Né en 1777 à Beaumont-sur-Oise (Seine-et-Oise), Caporal au 33e de Ligne, rayé des contrôles pour longue absence, sans nouvelles, après hospitalisation à la suite de blessures reçues à Austerlitz et disparu, et n'ayant pas repris ses fonctions à son unité d'origine (Source : Quintin - Austerlitz)
Hervieux
Lieutenant le 2 floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Hervin Joseph
Né le 05/10/1783 à Coulours (Yonne), Cosncrit entré au service le 17/11/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 1ère Compagnie de ce Régiment (2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Hoschtulh ou Hochstulh
Sous lieutenant le 19 floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 14 vendémiaire an 12 (Etats militaires an XII)
Huard Jacques-Olivier-Laurent
Né en 1781 à Saint-Grégoire (aujourd'hui saint-Grégoire-du-Vièvre, Eure), Conscrit entré au service le 10/02/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), Fusilier à la 12e Compagnie de ce Régiment, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Hubert
Capitaine le 1er vendémiaire an 6 (Etats Militaires ans X-XI) ou le 1er germinal an 5 (Etats militaires an XII)
Hubert (Louis)
Chef de Bataillon, Chevalier de l'Empire le 29 août 1810
Hubert Pierre
Né le 10 juin 1770 à Joignies (département de Jemappes); Tambour major en 1802; il mesure 1m78; nommé Adjudant sous officier le 18 juin 1809.
HUCHER Noël
Né en 1783 à La Madeleine de Nonancourt (Eure); Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 19/01/1804, servant en 1805 à la 2e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Brünn le 18/12/1805 suite à ses blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Hulin Jean-Baptiste
Né en 1781 à Crosville (aujourd'hui Crosville-la-Vieille, Eure), Conscrit entré au service le 05/02/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, Fourrier le 18/09/1803 à la 20e Compagnie du 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant lors des campagnes de 1805 à 1807, à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Hunault Joseph
Né le 02/07/1781 à Angers (Maine-et-Loire), Conscrit entré au service le 01/03/1801 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Fusilier à la 14e Compagnie de ce Régiment combattant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée en 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Jacot
Sergent major avec rang de Sous lieutenant (Etats Militaires an X); Sous lieutenant le 1er brumaire an 8 (Etats Militaires an XI-XII)
Jacquel
Lieutenant le 24 germinal an 6, avec rang de Capitaine (Etats Militaires ans X-XI)
Janic
Grenadier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, mort le 11/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Jaureche
Lieutenant le 15 floréal an 2 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Jondelat Jacques-André
Né le 27/01/1782 à Vermenton (Yonne), Conscrit entré au service le 05/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 5e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Labaume
Capitaine le 12 frimaire an 4 (Etats Militaires ans X-XI)
Labé Charles
Né en 1780 à La Vacherie (Eure), Conscrit entré au service le 24/03/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 5e Compagnie de ce Régiment dont les Bataillons de guerre font partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Lacette
Sous lieutenant le 16 thermidor an 11 (Etats militaires an XII)
Lagondé Jean
Né le 24/02/1764 à Peyrat (Creuse), cavalier au 24e Régiment de cavalerie du 30/09/1792 au 22/12/1801, Fusilier le 21/01/1802 à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, servant en 1805 à la 4e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), tué à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 selon le contrôle nominatif troupe du 33e de Ligne, entré à l'hôpital le 03/12/1805 et décédé le 03/01/1806 suite à ses blessures à Austerlitz selon l'état établi par le commissaire ordonnateur Lombard le 16/02/1806 (Source : Quintin - Austerlitz)
Lainé Jacques
Né le 28/01/1784 à Chavigny-Bailleul (Eure, Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 22/07/1805, Régiment faisant partie de la Division Friant en 1805, mort à l'hôpital de Brünn le 03/01/1806 par suite de blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
L'Air François-André
Né en 1778 à Paris (Seine), Conscrit entré au service le 03/10/1800 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Fusilier à la 11e Compagnie de ce Régiment faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), blessé à la bataille d'Eylau le 08/02/1807, mort de sa blessure à l'ambulance du 3e Corps le 18/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lallouette Charles
Né le 27/03/1784 aux Andelys (Eure), Conscrit entré au service le 14/05/1805 comme Fusilier au 3e3 Régiment d'Infanterie de Ligne, appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), Fusilier à la 6e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lambelnot Jean
Né le 14/10/1775 à Paris (Seine), entré au service le 23/08/1793 comme soldat, Fusilier à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne puis à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 02/10/1801, Fusilier à la 20e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors des campagnes de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Landraux Pierre
Né le 10/03/1778, originaire du département de la Nièvre, entré au service le 23/03/179 comme soldat, Fusilier à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne jusqu'à son incorporation comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 01/03/1802, Grenadier à la Compagnie de Grenadiers du 2e Bataillon de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lanne Louis-Simon
Né en 1781 à Angerville (Seine-et-Oise, aujourd'hui Essonne), Conscrit entré au service le 18/08/1799 comme Fusilier à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 01/03/1802, affecté à la 11e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de 1805 à 1807 de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Laplace Louis-Fidèle
Né le 11/10/1777 à Abbecourt (Aisne), Conscrit entré au service le 05/10/1803 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 15e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Larmet
Chirurgien major (Etats Militaires an XI)
Lastie
Sous lieutenant (Etats Militaires an X)
Latouche
Sous lieutenant (Etats Militaires an X); Lieutenant le 7 floréal an 10 (Etats Militaires an XI-XII)
Launay Joachim Jacques
Né en 1784 à Evron (Mayenne), Conscrit entré au service le 11/08/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne (Division Friant), tué à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805
Laurent Jean-Baptiste
Né le 25/04/1784 à (Eure), Conscrit entré au service le 29/04/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors de Campagnes de 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Laurent Jean-François Sébastien (180)
Né à Condé (Eure), Conscrit entré au service le 04/10/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Laville
Lieutenant le 4 ventôse an 6 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Lebecqu Abel
Né le 20/06/1777 à Crèvecoeur (aujourd'hui Crèvecoeur-en-Auge, Calvados), entré au service à la 1ère Compagnie de Canonniers Gardes-côtes de la Seine-Inférieurs le 11/01/1799, incorporé comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 09/08/1802, affecté à la 10e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Caporal le 02/07/1802, Fourrier le 02/02/1803, Sergent le 08/09/1803, Sergent-major le 19/03/1804 au 33e de Ligne, Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors des campagnes de 1805-1807, Adjudant Sous-officier le 29/10/1806, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lebrun
Lieutenant avec rang de Capitaine (Etats Militaires an X); Capitaine le 5 brumaire an 8 (Etats militaires an XI)
Le Brun Joseph
Né le 14/02/1779 à Bagnols (aujourd'hui Bagnols-sur-Cèze, Gard), entré au service le 06/11/1798 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, faisant campagne à l'Armée d'Italie (1799), Caporal à la 8e Compagnie le 02/09/1800, Sergent le 18/09/1803 à la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Le Brun Pierre-Mathieu-Toussaint
Né en 1785 à Rouen (Seine-Inférieure), Conscrit entré au service le 27/03/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, un des Régiments composant la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lefebvre Jacques-Philippe
Né en 1775 à Fontaine-sous-Jouy (Eure), Conscrit entré au service le 23/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors des campagnes de 1805 à 1807, Fusilier à la 15e Compagnie de ce Régiment, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lefebvre Pierre-François
Né en 1781 à Lisors (Eure), Conscrit entré au service le 26/02/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09 suivant 33e Régiment d'Infanterie de Ligne de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lefebvre Pierre Noël
Né le 18/01/1784 à Saint-Vigor (Eure), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 19/04/1805, affecté à la 1ère Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Nikolsburg le 28/12/1805 à la suite de blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Lefellier Pierre-Alexandre
Né en 1781 à Serez (Eure), Conscrit entré au service le 23/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne dont les Bataillons de guerre font partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Grenadier lors des campagnes de 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lefèvre François-Germain
Né le 19/05/1785 à Gisors (Eure), Conscrit entré au service le 21/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne dont les Bataillons de guerre font partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Fusilier à la 7e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lefort
Chirurgien major (Etats Militaires ans XI-XII)
Lefranc Nicolas
Né le 01/08/1784 à Morgny (Eure), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 01/07/1805, servant à la 6e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Nikolsburg le 14/12/1805 par suite de blessures à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Legendre Jacques
Né en 1783 à Eperville-près-le-Neubourg (Eure), Conscrit entré au service le 23/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 6e Compagnie de ce Régiment appartenant, lors des campagnes de 1805 à 1807, à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Legendre Jean-François
Né en 1782 à Brestot (Eure), Conscrit entré au service le 11/02/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 12e Compagnie de ce Régiment faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Leger
Sous lieutenant le 11 pluviôse an 11
Leger
Officier de santé (Etats Militaires an X)
Legrand Jean Baptiste
Né le 5 janvier 1757, à Reims (Marne), servit comme soldat dans le Régiment de la Reine-infanterie de 1773 à 1775, et passa le 28 février 1770 dans le régiment de la Couronne (45e d'infanterie, 90e puis 33e demi-brigade et 33e de ligne). Caporal pendant la campagne de Bretagne, le 14 février 1782, sergent fourrier le 5 août suivant, sergent-major le 13 mars 1787 et adjudant le 30 avril 1789, il fut nommé sous-lieutenant et lieutenant le 15 septembre 1791, devint capitaine à l'armée du Nord le 26 avril 1792 et servit en Belgique et en Hollande jusqu'à la fin de l'an III. Au combat de Valenciennes, le ler mai 1793, malgré la douleur que lui causait une blessure à l'épaule, il prit le commandement de son bataillon et lui fit faire une retraite honorable qui lui mérita l'éloge des généraux. Dans la campagne suivante, le 29 floréal an II, au combat de Bousbech, il reçut un coup de sabre au poignet en combattant corps à corps un détachement de cavaliers anglais. Passé en l'an IV dans la Vendée et de là en Italie, il
montra une intrépidité rare aux journées de Rivoli, les 25 et 26 nivôse an V, et remplit avec promptitude et habileté l'ordre que lui donna le général en chef de réunir le plus de troupes possibles pour reprendre le plateau. Nommé chef de bataillon sur le champ de bataille, par Bonaparte, le 15 ventôse (D'après les Etats Militaires ans X et XI, il est Chef de Bataillon le 25 nivôse an V) et confirmé à la 33e demi-brigade le 29 prairial, il continua de servir en Italie, fut blessé d'une balle à la jambe gauche et d'un biscaïen à la jambe droite, à l'affaire de Cassano, le 8 floréal an VII, tomba au pouvoir des Autrichiens avec un convoi d'ambulance le 8 prairial, et, le 16 germinal an VIII, rentré en France après la paix de Lunéville, il reçut la décoration de membre de la Légion d'honneur au camp de Bruges, le 25 prairial an XII. Il pénétra en Autriche dans les rangs du 3e corps de la Grande-Armée et à Austerlitz il fit preuve d'un grand sang-froid en se portant plusieurs fois au milieu des charges pour faire exécuter les ordres de son colonel. Nommé major au 32° régiment de ligne, le 10 juillet 1806, et colonel du 58e le 13 septembre 1808, il rejoignit son nouveau corps à l'armée de Portugal et obtint la décoration d'officier de la Légion d'honneur le 8 décembre de la même année. A la bataille de Talaverra, le 28 juillet 1809, il reçut un coup de biscaïen dans la tête et eut son cheval tué sous lui ; puis, à peine remis de cette blessure il continua de servir avec la 4e division d'infanterie à l'armée du Midi, jusqu'au 14 juillet 1812, époque à laquelle il fut contraint de rentrer en France et de prendre sa retraite. L'empereur, sur les témoignages honorables du duc de Dalmatie, le créa commandeur de la Légion d'honneur en février 1813, et baron de l'Empire. Il est mort le 27 juillet 1839.
Legras Louis-Etienne
Né le 26/03/1786 à Conches (aujourd'hui Conches-en-Ouches, Eure), Conscrit entré au service le 19/04/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie , lors des campagnes de 1805 à 1807, de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Fusilier à la 24e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lemaire Nicolas-Paul
Né le 24/01/1784, originaire du canton des Andelys (Eure), Conscrit entré au service le 27/04/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 3e Compagnie de ce Régiment appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lemercier Jean-Pierre
Né en 1782 à La Chapelle (aujourd'hui La Chapelle-Réanville, Eure), Conscrit entré au service le 02/03/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 18e Compagnie de ce Régiment faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lemercier Jean-Pierre-Louis
Né le 18/09/1784, originaire du canton de Pont-Audemer (Eure), Conscrit entré au service le 14/05/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, affecté à la 3e Compagnie, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lemoine Louis Richard
Né en 1782 à Amfrevile (aujourd'hui Amfreville sur Iton, Eure), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 22/01/1804, Régiment faisant partie en 1805 de la Division Friant, mort à l'hôpital de Vienne le 17/01/1806 des suites de blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Lemonnier Jean-Baptiste-Louis
Né le 13/02/1785 à Amfreville (Eure), Conscrit entré au service le 22/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infnaterie de Ligne dont les Bataillons de guerre font partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Fusilier à la 1ère Compagnie du 2e Bataillon, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lemonnier Louis-Antoine
Né le 25/01/1785 à Brestot (Eure), Conscrit entré au service le 09/01/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Fusilier à la 8e Compagnie, blessé d'un coup de feu à la bataille d'Eylau le 08/02/1807, mort des suites de sa blessure à l'hôpital de Thorn le 20/03/1807 (Quintin - Eylau)
Léonard ou Leonard
Sous lieutenant le 1er floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 19 prairial an 11 (Etats militaires an XII)
Leroy ou Leroi Pierre Louis Marie
Naquit le 4 novembre 1766 à Espin (Calvados). Sous-lieutenant dans le 5e Bataillon de Volontaires de la Sarthe le 12 mars 1793, il fut nommé Adjudant-major (Lieutenant) au même Bataillon le 4 mai suivant, fit les campagnes de l'Armée de l'Ouest depuis 1793 jusqu'à l'an IV, et fut blessé d'un coup de pique et d'un coup de sabre à l'affaire du 17 prairial an III. Passé à l'Armée d'Italie, il y fit les campagnes de l'an V à l'an VIII, fut blessé d'un coup de feu à l'épaule gauche à la bataille de Rivoli, reçut plusieurs coups de sabre sur la tête à l'affaire sous Vérone, et eut la mâchoire inférieure fracassée d'un coup de feu à la bataille de Mondovi. En l'an XII et en l'an XIII, il était au camp de Bruges, et c'est là qu'il fut nommé membre de la Légion d'Honneur le 26 frimaire an XII. Amalgamé dans la 23e Demi-brigade en l'an XII, et attaché ensuite au 33e Régiment d'infanterie de ligne, il fit la campagne de l'an XIV en Autriche, et fut blessé d'un coup de feu à l'épaule droite à la bataille d'Austerlitz. Chef de Bataillon au 59e Régiment d'infanterie de ligne le 1er août 1806, il suivit son corps en Prusse et en Pologne. En 1808, il fit partie de l'Armée d'Espagne, et passa dans le 6e Régiment provisoire lors de son organisation ; il se trouvait à la malheureuse affaire de Baylen, et y périt glorieusement les armes à la main le 19 juillet 1808 (source : Fastes de la Légion d'Honneur, Tome IV).

Les Etats militaires de l'an X donnent un Leroi, Adjudant major. Ceux de l'an XII le donnent Capitaine le 4 mai 1793 et Adjudant major

Lesaire Antoine
Né le 25/05/1786 aux Baux-de-Breteuil (Eure), Conscrit entré au service le 04/10/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 1ère Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, blessé à la bataille d'Eylau le 08/02/1807, mort des suites de cette blessure et de fièvre à l'hôpital de Posen le 12/04/1807 (Quintin - Eylau)
Lesclatine André
Né en 1782 à Saint-Pourçain (Allier), Fusilier au 33e de Ligne, rayé des contrôles pour longue absence, sans nouvelles, après hospitalisation à la suite de blessures reçues à Austerlitz et disparu, et n'ayant pas repris ses fonctions à son unité d'origine (Source : Quintin - Austerlitz)
Letourneau Julien
Né le 06/03/1776 à Château-Gontier (Mayenne), engagé volontaire entré au service le 10/03/1792 comme soldat au 45e Régiment d'Infanterie, Fusilier à la 90e Demi-brigade de Bataille en 1794 puis à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 21/08/1796, faisant campagne aux Armées du Nord (1793-1795) et d'Italie (1796-1797 ; 1799), Caporal le 18/06/1799 puis Sergent le 10/05/1801 à la 13e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09//1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors des campagnes de 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Levêque Jean-Séraphin
Né en 1783 aux Andelys (Eure), Conscrit entré au service le 19/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 15e Compagnie de ce Régiment faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée en 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Levergeois
Lieutenant (Etats Militaires an X)
Lieutaud
Sous lieutenant le 1er floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 1er brumaire an 12 (Etats militaires an XII)
Locquet Jacques-Victor
Né le 06/07/1785 à Thiberville (Eure), Conscrit entré au service le 13/03/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 7e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Louvet Charlemagne
Né le 24/02/1777 à Bellefontaine (Seine-et-Oise , aujourd'hui Val-d'Oise), Conscrit entré au service le 19/01/1802 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Fusilier à la 11e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Quintin - Eylau)
Lyon ou Lion
Capitaine le 17 germinal an 3 (Etats Militaires ans X-XI-XII); Lieutenant le 1er brumaire an 12 (Etats militaires an XII)
Magoulèse ou Magoulèze Jean-Baptiste-Antoine
Né le 20/06/1779 à Bergues (Nord), enfant du Corps au Régiment d'Anjou puis au Régiment d'Artois, devenu en 1791 48e Régiment d'Infanterie, Fusilier à la 95e Demi-brigade de Bataille le 26/06/1794 puis à la 62e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 18/02/1796, Caporal le 12/09/1799, Sergent le 04/10/1800, Sergent-major à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 23/10/1800, la 33e de Ligne devenant le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Sous-lieutenant le 02/03/1804 à ce Régiment faisant campagne en 1805-1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Lieutenant par Décret du 25/10/1806, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Maire (Claude Augustin)
Colonel, Baron de l'Empire le 14 août 1813
Malignon
Capitaine le 1er octobre 1792 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Manin Michel
Né le 18/07/1784 à Saint-Lager (Rhône), Conscrit entré au service le 24/02/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 1ère Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Marchand Pierre Charles Michel
Né en 1785 à Cuverville (Eure), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 22/07/1805, affecté à la 3e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de l'abbaye de Raygern le 26/12/1805 suite à blessures reçues à la bataille d'Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Marchant
Sous lieutenant (Etats Militaires an X)
Margoton Charles
Né en février 1784 à Vouvant (Vendée), Conscrit entré au service comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 10/08/1805, Régiment appartenant à la Division Friant, mort à l'hôpital de Nikoslburg le 14/01/1806 suite à blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Masselin
Sous lieutenant le 1er floréal an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Masson
Sous lieutenant avec rang de Lieutenant (Etats Militaires an X); Lieutenant le 5 brumaire an 8 (Etats Militaires an XI)
Mazza
Sous lieutenant le 1er vendémiaire an 6 (Etats Militaires ans X-XI)
Mellet André-Amand-Constant
Né le 07/05/1785 au Neubourg (Eure), Conscrit entré au service le 26/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1806-1807), servant à la 4e Compagnie de ce Régiment, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Mercier
Sergent major avec rang de Sous lieutenant (Etats Militaires an X); Sous lieutenant le 5 brumaire an 8 (Etats Militaires an XI-XII)
Merlette
Sous lieutenant le 1er fructidor an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Metras ou Métras Joseph-François
Né le 03/10/1772 à Fontenay (Vosges), engagé volonatire entré au service le 12/11/1789 comme soldat au Régiment de Boulonnais,devenu 79e Régiment d'Infanterie en 1791, incorporé comme Chasseur dans la 3e Demi-brigade d'Infanterie légère de 1ère formation le 25/03/1794, Caporal-fourrier le 13/07/1794, fait campagne à l'Armée d'Italie, Caporal-fourrier à la 11e Demi-brigade d'Infanterie légère de 2e formation le 19/03/1796, blessé d'un coup de feu et fait prisonnier de guerre à Brintino le 29/07/1796, rentré de captivité le 21/12 suivant, Sergent et Sergent-major le 22/09/1797; la 11e Légère ayant été dissoute pour cause d'insubordination, il est incorporé avec le 1er Bataillon de cette unité dans la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne en qualité de Sergent-major le 01/08/1798, blessé d'un coup de feu à Cassano et fait prisonnier de guerre le 27/04/1799, rentré de captivité le 19/06/1799, Sous lieutenant le 15 (Quintin) ou le 16/10 suivant (24 vendémiaire an 8 - Etats Militaires ans X-XI-XII) à la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Lieutenant le 23/07/1805 au même Régiment faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Meunier Philippe
Fusilier, en 1806-1807. Ci dessous, demande de réforme le concernant, suite une blessure reçue à Iéna [Archives Vincennes, 2YF131.758]. Communication de Monsieur Alain Broquet, son descendant, que nous remercions chaleureusement
Michaux
Capitaine le 16 prairial an 2 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Milson Louis
Né le 08/03/1777 à Versailles (Seine-et-Oise, aujourd'hui Yvelines), entré au service le 06/02/1793 comme soldat, Fusilier à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne en 1796 puis à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 01/03/1802, affecté à la 10e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de 1805 à 1807 de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Mireau Armand
Né en 1774 à Val-de-Mercy (Yonne), entré au service comme soldat le 06/02/1793, Fusilier à la 76e Demi-brigade de Bataille en 1794, à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de ligne le 13/08/1796 puis à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne le 01/03/1802, servant en 1805 à la 1ère Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de feu à la tête à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Mirelle ou Mirel
Lieutenant le 17 germinal an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Modéré Jean-Baptiste
Né en 1779 à Metz (Moselle), Conscrit entré au service le 29/04/1800 comme Fusilier à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, incorporé le 01/03/1802 comme Fusilier dans la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Fusilier à la 20e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Moreau
Capitaine (Etats Militaires an X)
Moret Jean-Baptiste-Pierre-Augustin
Né le 14/02/1776 à Lagon (Gironde), entré au service dans la marine en qualité de timonier sur le vaisseau l'Etonnant en 1792, engagé volontaire comme Chasseur au 2e Bataillon de Chasseurs Révolutionnaires le 13/09/1793, Caporal-fourrier à ce Bataillon le 08/10/1793, incorporé avec son grade dans la 3e Demi-brigade d'Infanterie légère de 1ère formation le 21/03/1794, Sergent le 29/07/1794 puis Sergent-major le 28/07/1795, fait campagne à l'Armée d'Italie, prisonnier de guerre à Brintino le 29/07/1796, rentré de captivité le 21/12/1796, rejoint la 11e Demi-brigade d'Infanterie légère de 2e formation qui vient d'être constituée, Sous-lieutenant à la 11e Légère le 28/10/1797 puis à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 01/08/1798, la 11e Légère ayant été dissoute pour insubordination et le 1er Bataillon de cette Demi-brigade ayant été versé à la 33e de Ligne, nommé Lieutenant à titre provisoire par le Général en chef de l'Armée d'Italie le 20/04/1799 (1er floréal an 7 - Etats Militaires ans X-XI-XII), prisonnier de guerre le 27/04/1799, rentré de captivité le 26/11/1799, confirmé dans le grade de Lieutenant par Arrêté du 08/02/1801, Capitaine au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne le 13/04/1804, faisant campagne en 1805-1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Moret Firmin
Né le 28/12/1776, originaire du département de Seine-et-Oise, Conscrit entré au service le 20/12/1800 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Fusilier à la 10e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Morisson
Lieutenant le 15 frimaire an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Nadeau
Sous lieutenant le 1er vendémiaire an 6 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 9 messidor an 11 (Etats militaires an XII)
Nadon ou Naudon
Sous lieutenant avec rang de Lieutenant (Etats Militaires an X); Lieutenant le 5 brumaire an 8 (Etats Militaires an XI-XII)
Noiret
Sous lieutenant le 1er brumaire an 12 (Etats militaires an XII)
Noiset
Vaguemestre (Etats Militaires an X)
Nortier
Capitaine le 1er fructidor an 3 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Noyoberne
Lieutenant le 22 floréal an 2 (Etats Militaires ans X-XI)
Ottenin (François)
- Registre des actes de naissance de Beauzée (Meuse) :
"Cejourd'hui, dix-neuf février mil sept cent septante, nous soussigné, curé de Beauzée, avons supplée les cérémonies du baptême à fils François, légitime de Christophe Ostenin et de Barbe Nicolas, mariés ensemble, habitants dudit Beauzée, né à six heures du matin, et baptisé dans la maison, à cause du danger de mort, par Jeanne Géminel, sage-femme approuvée; il a eu pour parrain François Gervaise, émouleur, son oncle paternell, à cause d'Anne Ostenin, et pour marraine sa tante maternelle, Anne Nicolas, tous de cette paroisse, soussignés avec ledit Ostenin et ladite sage-femme.
Signé au registre : C. Ostenin, F. Gervaise, A. Nicolas, J. Géminel, et Nasse, curé de Beauzée.
Pour copie certifiée conforme, délivrée à Beauzée le 22 mars 1865,
Le maire,
Signé : A. VAUTRIN
".
François Ottenin est incorporé le 25 août 1791 dans le deuxième Bataillon de la Meuse. Il fait partie de l'Armée de Sedan en août 1792, assiste à la journée de Valmy. Passe ensuite dans le 5e Bataillon de la Meuse le 1er mai 1793, et plus tard dans la 132e Demi-brigade. Armée de la Moselle an II. Caporal le 9 brumaire an II, Sergent le 20 Ventôse an II. Participe à la bataille de Fleurus le 8 messidor (25 juin). François a pris part à toutes les campagnes de la République des années 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9. Comme tant d'autres, Otenin marche toujours, gagnant lentement ses grades. Fait Adjudant sous officier en novembre 1795 (19 frimaire an IV) pendant l'expédition sur le Rhin, nous le retrouvons quatre ans après avec le même grade à la bataille de Zurich (25 septembre 1799). Peu de jours après, Otenin qui a combattu sain et sauf à Zurich, reçoit une balle à la jambe gauche, le 30 septembre 1799 à l'affaire de Muttenthal. Un an après, le 2 juin (13 prairial an VIII), il est nommé Sous-lieutenant (au choix). Epaulette bien gagnée par neuf années de luttes incessantes et de fatigues continuelles. Fait prisonnier le 1er décembre 1800 (10 friamire an IX) à Aschau (il est alors à la 108e Demi-brigade, Corps du Général Grenier sous Moreau). Le 7 pluviore an IX (27 janvier1801), Otenin est rendu à son Régiment. II semble que ses blessures l'ont alors fait juger peu propre à la guerre, et on le charge d'un service de recrutement. Nous le retrouvons à Neufchâteau en 1803. C'est dans cette ville qu'il reçoit sa nomination au grade d'Adjudant-major (1er thermidor an XI). Le 26 nivôse an XII, il est Adjudant major avec rang de Capitaine. Otenin paraît avoir séjourné en Belgique jusqu'en 1807. Il songe même, à cette époque, sinon à prendre sa retraite, du moins à solliciter un poste généralement considéré comme équivalent à une retraite, en sollicitant un emploi d'Adjudant de place pour la ville d'Anvers (demande en date, à Anvers, du 5 mai 1807, qu'il remit entre les mains du gouverneur de cette place). Cette demande n'est pas accueillie : Otenin demeure à son Régiment et prend part aux événements de l'époque. Le 23 avril 1809, il passe comme Capitaine de 1ère classe au commandement d'une Compagnie. Deux ans plus tard, son Régiment fait partie de la 4e Division de l'Armée d'Allemagne et tient garnison à Stettin. C'est dans cette ville que le Colonel du 108e rédige en sa faveur la proposition suivante :
"Désirant faire obtenir à M. Otenin (François), capitaine, la récompense due à ses longs services et à ses talents, j'ai l'honneur de proposer à S.M. Impériale et Royale de daigner conférer à cet officier, qui est le plus ancien capitaine au bataillon de guerre, un grade de chef de bataillon qu'il est très digne d'occuper et mérite sous tous les rapports.
Stettin, le 25 avril 1811
".
Cinq mois après, l'Empereur, par un décret du 1er octobre 1811, le nomme Chef de Bataillon au 33e Régiment de ligne. Ottenin fait la campagne de Russie. Le 18 juin 1812, Napoléon étant à Gumbinnen (Prusse), passe en revue le 2e Corps du Duc de Reggio, dont fait partie le 33e de Ligne; le Chef de Bataillon Otenin reçoit des mains de l'Empereur la croix de Chevalier de la Légion-d'Honneur. Il faut convenir qu'Otenin l'a bien gagnée. Le lendemain 19, Alexandre, Prince de Wagram et de Neufchâtel, Major-général, l'avise par écrit de cette nomination. Deux mois après, le 17 août, Ottenin assiste à la meurtrière journée de Smolensk. Puis à la bataille de la Moskowa où il est blessé; il est soigné à Moscou. Un certificat délivré à Minsk, le 7 novembre 1812 , par un médecin, nous apprend qu'Otenin, depuis l'instant où il a reçu sa blessure, s'est toujours soigné à ses frais, et qu'il a fait partie du corps sorti de Moscou le 10 octobre, sous le commandemant du Général Nansouty. Un autre certificat délivré à Wilna, le 1er décembre, par le Général Friant, atteste le même fait. Enfin, par un certificat en date à Dantzig, du 8 janvier 1813, la commission de santé décide qu'il doit être évacué sur une place de l'Oder, pour y suivre un traitement; il est aussitôt dirigé vers Stettin. Le 21 avril 1813, Ottenin se voit conférer par Décret le grade de Major au 136e de Ligne; le même jour, il est également nommé Officier de la Légion d'Honneur. Après avoir réjoint le 136e à Sedan, il se trouve au Dépôt du Régiment à Compiègne en janvier 1814. Il assure alors la défense de la ville assiégée par les Prussiens, et décède le 1er avril 1814 au cours du siège.

Extrait des registres des actes de l'état civil de Compiègne, année 1814, N°249.
L'an mil-huit cent quatorze, le deux avril, par devant nous, Jean-Antoine-François Léré, premier adjoint au maire de Compiègne, officier délégué de l'état civil, sont comparus les sieurs Jean-Baptiste Leloup, âgé de vingt-six ans, adjudant sous-officier au 4e bataillon du 136e régiment de ligne, en station à Compiègne, et François de Paule Garanger de la Roche, propriétaire, demeurant en cette ville, âgé de quarante-sept ans, lesquels nous ont déclaré que monsieur Ottenin (François), âgé de quarante-quatre ans, natif de Beauzée, département de la Meuse, major dudit régiment, officier de la Légion-d'Honneur et commandant de la place de Compiègne, est décédé aujourd'hui à minuit trois quarts, chez madame veuve Garanger de la Roche, propriétaire, demeurant en cette ville, rue Saint-Jacques. Et ont, lesdits déclarants, signé avec nous après lecture faite.
Signé : Garanger de la Roche, Leloup, Léré.
Certifié conforme par nous, maire de la ville de Compiègne, le
20 décembre 1865.
Signé : FLOQUET

Papail Nicolas-Germain
Né le 31/07/1784 à Saint-Cyr-de-Vaudreuil (Eure), Conscrit entré au service le 22/07/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne , affecté à la 12e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Paré Jean
Né en 1777 à Aunay (aujourd'hui Aunay-en-Bazois, Niève), Conscrit entré au service le 21/08/1802 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, sert à la 21e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), blessé d'un coup de feu à Eylau le 08/02/1807, mort des suites de sa blessure à l'hôpital de Thorn le 31/03/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Parisis Louis
Né en 1783 à Réalcamp (Seine-Inférieure), remplaçant entré au service le 11/02/1804 en qualité de Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, faisant partie en 1805 de la Division Friant, mort à l'hôpital de Munich le 31/08/1806 suite à ses blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Philipi ou Philippi
Capitaine le 1er prairial an 2 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Pichard Théodore
Né le 22/08/1784 au Boullay-Thierry (Eure-et-Loire), Conscrit entré au service le 01/08/180 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne dont les Bataillons de guerre font partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée lors des campagnes de 1805-1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Pillet
Lieutenant le 23 floréal an 2, avec rang de Capitaine (Etats Militaires ans X-XI)
Pinoteau Bénin
Né en 1778 à Truyes (Indre-et-Loire), entré au service l e31/12/1800 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, affecté en 1805 à la 5e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Klosterneuburg le 12/12/1805 suite à blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Plasson
Sous lieutenant le 10 frimaire an 4 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 5 prairial an 11 (Etats militaires an XII)
Poitevinot (immatriculé sous le nom de Polvino) Jean
Né le 30/10/1783 à Saint-Hilaire, canton de Fontenay (Vendée, Conscrit entré au service le 10/08/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne (Division Friant), mort à l'hôpital de l'abbaye de Raygern le 10/01/1806 par suite de blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Poitou Amand
Naquit le 19 mars 1753 à Nantes (Loire-Inférieure). Volontaire dans la Légion de Saint-Victor le 1er mars 1770, et Sous-lieutenant le 1er mai 1775 dans le Régiment du Port-au-Prince, devenu 110e d'infanterie, et qui avait été formé avec une portion de ladite Légion, il fit les campagnes de 1779 et 1780 en Amérique. Il se trouvait, en 1780, à bord du vaisseau l'Annibal, lors du combat naval qui eut lieu contre les Anglais à l'île de la Tortue (côtes de Saint-Domingue). Lieutenant, le 1er mai de cette même année, Capitaine le 30 juillet 1787, il rentra en France et servit de 1792 à l'an VII aux armées du Nord, de l'Ouest et d'Italie, soit avec le 110e Régiment, soit avec la 33e Demi-brigade de ligne dans laquelle il passa lors de l'amalgame avec le 1er Bataillon de son Régiment. Il se distingua le 6 nivose an II à la prise de Noirmoutiers, où il reçut un coup de feu à l'épaule droite, et obtint par sa brillante conduite pendant cette guerre le grade de Chef de Bataillon le 24 germinal an IV (le 23 selon les Etats Militaires ans X-XI et XII). Son corps passa ensuite à l'Armée d'Italie. Au combat de Salo, le 25 germinal an VII, avec son Bataillon, il mit en déroute un corps nombreux d'ennemis et fit 300 prisonniers. Tombé lui même au pouvoir des Autrichiens le 4 thermidor suivant à Alexandrie (Piémont), il demeura en captivité jusqu'au 7 ventose an IX, époque à laquelle rejoignit la 33e Demi-brigade à l'Armée d'Italie. Rentré en France après la paix de Lunéville, il tint garnison à Paris pendant les ans X et XI. Major du 88e Régiment d'infanterie de ligne le 30 frimaire an XII (Etats militaires an XII), et membre de la Légion-d'Honneur le 4 germinal suivant, l'Empereur l'admit à la retraite le 21 août 1806. Électeur du collège d'arrondissement de Nantes, il est mort dans cette ville le 6 juin 1832 (source : Fastes de la Légion d'Honneur, Tome IV).
Poton
Capitaine le 1er germinal an 3 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Pouchelon
Major le 30 frimaire an 12 (Etats militaires an XII)
Prizot Jean-Baptiste
Né le 08/06/1784 à Turny (Yonne), Conscrit entré au service le 17/11/1805 comme Fsilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 1ère Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Putigny Claude (sic Rigo) - en fait Jean Marie
Notre ami Claude (sic Rigo) est un solide Bourguignon, né en 1774 à Génelard (sic Rigo). En 1792, à l'appel de la «Patrie en danger», il s'engage dans les rangs du second bataillon du 5e régiment d'infanterie de ligne, le cy-devant «Vieux» Navarre, qui sera amalgamé, le 21 mars 1795, avec les deux bataillons de volontaires nationaux d'Indre-et-Loire afin de former la 10e demi-brigade de bataille, elle-même incorporée, le 4 janvier 1797, dans la 33e demi-brigade de ligne (6). A cette époque Claude Putigny est caporal ; il mesure 1,76 m, a les cheveux châtain et ne porte pas de moustaches, ce qui est normal puisqu'il n'est pas grenadier. Grenadier ? Il ne le sera jamais, malgré sa haute taille et sa vive intelligence. Affecté à la 19e compagnie de fusiliers, il est nommé sergent le 21 mars 1799, puis sergent-major le 9 juillet 1801. C'est sans doute à cette époque que le chef de brigade Roguet le charge de porter l'emblème du premier bataillon, emblème qu'il échangera contre l'Aigle dorée, lors de la grandiose cérémonie du 5 décembre 1804. Baron de l'Empire le 2 mars 1811.
Putois Jean-Nicolas
Né le 05/06/1783 à Villeneuve-sur-Yonne (Yonne), Conscrit entré au service le 05/12/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 3e Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, blessé à la bataille d'Eylau le 08/02/1807, mort de ses blessures à l'hôpital de Varsovie en février 1807 (Source : Quintin - Eylau)
Quernel Pierre Thomas
Né en 1782 à La-Croix-Saint-Leufroy (Eure), Conscrit entré au service le 05/02/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, Caporal le 02/05/1804 à la 8e Compagnie du 1er Bataillon, apparteant en 1805 à la Division Friant, tué d'un coup de feu à la tête à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Rabasse Charles-Marcel-Alexis
Né le 06/05/1787 à Fidelaire (Eure), COnscrit entré au service le 22/07/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne dont les Bataillons de Guerre font partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Renault Jean-Baptiste Martin
Né en 1785 à Gasny (Eure), Conscrit entré au service le 22/07/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'infanterie de ligne, faisant partie de la 3e Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de boulet lui ayant emporté la cuisse à la bataille d'Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Robert
Lieutenant le 18 ventôse an 2 (Etats Militaires ans X-XI) ou le 18 pluviôse an 2 (Etats militaires an XII)
Robilla Sylvain
Né en 1778 à Cluin (Indre), Conscrit entré au service le 28/01/1801 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, Grenadier en 1805 à la Compagnie de Grenadiers du 2e Bataillon (Division Friant), tué par un coup de mitraille à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Roguet
Chef de Brigade le 21 prairial an 7 (Etats Militaires an X) ou le 23 prairial an 7 (Etats militaires an XI)
Rolin ou Rollin
Lieutenant le 13 germinal an 3, avec rang de Capitaine (Etats Militaires ans X-XI)
Roth François
Né le 14/03/1773 à Mayence (Mont-Tonnerre), entré au service le 28/06/1797 comme Chasseur à la 11e Demi-brigade d'Infanterie légère, incorporé le 01/08/1798 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, Caporal le 23/09/1801 à la 4e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, faisant campagne de 1805 à 1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Roullé Jean François Crépin
Né en 1777 à Pont-de-l'Arche (Eure), remplaçant entré au service le 13/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'infanterie de ligne, affecté en 1805 à la 6e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), tué à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Roussel Jean-Baptiste
Né le 20/05/1779 à Bonvillet (Vosges), Conscrit entré au service le 27/06/1799 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne, Caporal le 23/11/1803, affecté en octobre 1805 à la Compagnie de Voltigeurs du 1er Bataillon (Division Friant), tué d'un coup de feu à la tête à la bataille d'Austerlitz le 02/12/1805 (Source : Quintin - Austerlitz)
Saint-Ramon dit Saint-Raymond Jean (ou Saint Remond)

Né à Saint-Frajou (Haute-Garonne; Lot-et-Garonne selon les Fastes de la Légion d'Honneur) le 21/06/1762 (le 24 selon les Fastes de la Légion d'Honneur), fils d'Innocent Saint-Ramon et de Marie Rose Sabatier-Moriez.
Enrôlé volontaire comme soldat au Régiment d'Infanterie de l’Ile-de-Bourbon le 06/01/1785, il obtient son congé à l'expiration de son temps de service le 13/09/1789. Il reprend du service à la Révolution comme Sous-lieutenant au 1er Bataillon de volontaires du Finistère le 23/10/1791. Il est nommé Lieutenant le 17/03/1792, Capitaine le 12/02/1793 puis Chef de Bataillon le 29/07/1794 (11 thermidor an II selon les Fastes de la Légion d'Honneur). Il fait les six premières guerres de la Révolution (1792-1797) à l'Armée du Nord (selon les Fastes de la Légion d'Honneur). Il est incorporé avec son Bataillon à la Demi-brigade du Finistère le 02/09/1794, elle même versée dans la 66ème Demi-brigade d’infanterie de ligne au second amalgame le 02/06/1796.
Appelé à l'Armée du Rhin à la fin de l'an V, il fait avec elle les campagnes de l'an VI à IX (Armées du Rhin et d’Allemagne entre 1798-1799 selon le Quintin). Au cours d'un engagement devant Manhrim le 2e jour complémentaire an VII (18/09/1799), il a son cheval tué sous lui (Fastes de la Légion d'Honneur) et est fait prisonnier de guerre par les Autrichiens; il est rendu sur parole le 25 frimaire an VIII (16/12/1799); il avait été, pendant sa captivité, promu Chef de Brigade de la 66e Demi-brigade d'infanterie de ligne le 25 vendémiaire an VIII (17/10/1799) à l'âge de 37 ans et après 12 ans de service. Confirmé dans l’emploi de Chef de Brigade de la 66e de Ligne le 20/07/1800. C'est avec ce Régiment qu'il fait la campagne de l'an X à l'Armée de l'Ouest (Fastes de la Légion d'Honneur)
Passé au commandement de la 63e le 4 prairial an XI (24/05/1803 - Fastes de la Légion d'Honneur), il est nommé Colonel du 33e Régiment d'Infanterie de ligne le 1er vendémiaire an XII (24/09/1803 selon les Fastes de la Légion d'Honneur), le 12 vendémiaire an 12 (05/10/1803 selon les Etats militaires an XII et Quintin), en garnison au camp de Bruges de 1803 à 1805.
Le 33e de Ligne, désigné pour faire partie de l'Armée d'Allemagne, arrive sur le Rhin à la fin de fructidor an XIII et pendant la campagne suivante, on le voit dans toutes les affaires d'avant-garde qui préludèrent à cette courte mais si glorieuse guerre, se précipiter sur les colonnes ennemies, les enfoncers à la baïonnette et mettre leurs rangs en désordre. Le Colonel Saint-Raymond mourut sous les drapeaux, le Il décembre 1806. Son Régiment faisait alors partie de la 2e Division du 3e Corps de la Grande Armée (Fastes de la Légion d'Honneur).
Quintin : Il fait campagne à la Grande Armée en 1805 et 1806. Décédé à Maremberg (Prusse) le 11/12/1806 par suite de maladie.
Décorations : Chevalier de la Légion d'Honneur le 19 frimaire an XII (11/12/1803); Officier de l'ordre le 25 prairial de la même année (14/06/1804); Commandant le 25/12/1805 (Source : Dictionnaire des colonels de Napoléon » de Danielle et Bernard Quintin, Paris, SPM, 1996)

Grâce à Mme Barbara Salomon, qui actuellement fait des recherches dans les Archives de la ville de Nuremberg et qui a eu la gentillesse de nous faire part de ses découvertes (un très grand merci !), nous pouvons apporter quelques précisions concernant le décès du Colonel Saint-Raymond. Celui-ci est tombé malade fin octobre 1806 à Nuremberg et n'a pu suivre son Régiment, le 33e de Ligne. Il a demandé un caisson d'ambulance et quatre chevaux pour le rejoindre, fin novembre. Mais malheureusement, il décède le 11 décembre 1806. Les Archives qui mentionnent son enterrement indiquent : "Beerdigt auf dem Militärfriedhof von Nürnberg 13. December 1806, Jean S. Raymond, Colonel du 33 Regiment de ligne, Officier de la Legion d’honneur, auf dem Roßmarkt, Prunkwagen, Militärkirchhof". Ce qui peut se traduire par : "Enterré au cimetière militaire de Nuremberg le 13 décembre 1806. Jean S. Raymond, Colonel du 33e Régiment de Ligne, Officier de la Légion d'honneur, sur le maché aux chevaux (sans doute le quartier où il résidait), corbillard (Prunkwagen désigne un véhicule somptueux, sans doute un corbillard), cimetière militaire de l'église".

Source: Stadtarchiv Nürnberg,  B5/I Nr. 44a Leichen 1803 - 1809, Seite 231

Les Archives de Nuremberg contiennent aussi le document suivant :
"Absender : Stabschirurg Damelimomt (?) 33. Infanterieregiments, 28 Okt 1806
Empfänger : Kriegskommissar Faure
Berichtet im Namen von St Raymond, Kolonel des 33. Infanterieregiments, der krank ist und deshalb zurück geblieben ist. Er hat 4 Pferde für den Krankenwagen requiriert, allerdings dürfte die Weiterfahrt erst Mitte November möglich sein
".

Soit : "Auteur : Chirurgien d'Etat-major Damelimont, 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, 28 octobre 1806
Destinataire : Commissaire des Guerres Faure
Rapport établi au nom de St Raymond, Colonel du 33e Régiment d'Infanterie, qui est malade et qui est demeuré à l'arrière. Il a réquisitionné 4 chevaux pour l'ambulance, toutefois la poursuite du trajet ne devrait être possible qu'à la mi-Novembre
".

Accès au site de Mme Salomon : http://www.franken-online.de/hoch22/Genealogie.html

Samson Louis Alexandre
Né en 1782, originaire du département de l'Eure, Conscrit entré au service le 04/03/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'infanterie de ligne, affecté en 1805 à la 1ère Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant) mort à l'hôpital de la redoute à Brünn le 12/12/1805 des suites de ses blessures à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Santerre Jean
Né le 15/05/1775 à Ardeau, commune de Forges-les-Bains (Seine et Oise), entré au service comme soldat au 2e Bataillon d'Indre et Loire le 06/07/1793, Fusilier à la 10e Demi-brigade de bataille en avril 1795 puis à la 33e Demi-brigade d'infanterie de ligne le 21/08/1796, Caporal le 03/07/1798, Fourrier le 10/07/1803 à la 33e de Ligne, Légionnaire le 05/11/1804, servant en 1805 à la 8e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Nikolsburg le 13/12/1805 suite à ses blessures à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Schubart
Capitaine et Adjudant major le 19 vendémiaire an 3 (Etats Militaires an X-XI-XII)
Simon Claude
Né le 14/09/1797 à Borny (Moselle), engagé volontaire entré au service le 03/04/1784 comme soldat au Régiment de Port-au-Prince, Caporal le 01/06/1785, Sergent le 29/07/1787 au même Régiment, devenu en 1792 110e Régiment d'Infanterie, servant à Saint-Domingue (1789-1790), à l'Armée du Nord (1792) puis en Vendée et à l'Armée des Côtes de Brest (1793-1795), Sergent major le 01/10/1793 puis Sous lieutenant le 19/06/1795, incorporé comme Sous lieutenant à la formation de la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 04/01/1797 (Etats Militaires an X); fait campagne à l'Armée d'Italie (1797-1799), blessé d'un coup de feu à la cuisse droite au siège d'Alexandrie le 16/07/1799, fait prisonnier de guerre le 22/07/1799, rentré de captivité le 20/07/1800, nommé le 16/05/1802 au grade de Lieutenant à la 33e de Ligne (26 floréal an 10 - Etats Militaires an XI-XII), devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne appartenant, lors des campagnes de 1805 à 1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, Capitaine le 28/10/1806 au même Régiment, blessé à la bataille d'Eylau le 08/02/1807, mort des suites de ses blessures le 01/03/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Tabary Thomas
Né en 1784 à Berville (aujourd'hui Berville-la-campagne, Eure), Conscrit entré au service le 14/05/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Testevuide
Sous lieutenant le 1er pluviôse an 7 (Etats Militaires ans X-XI)
Testu
Sergent major avec rang de Sous lieutenant (Etats Militaires an X); Sous lieutenant le 5 brumaire an 8 (Etats Militaires an XI-XII)
Testu
Capitaine le 25 frimaire an 4 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Thébault Julien-François
Né le 12/12/1784 à Lignières (aujourd'hui Lignières-la-Doucelle, Mayenne), Conscrit entré au service le 26/02/1806 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 8e Compagnie de ce Régiment appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Thierry Joseph Alexandre (Baron)
Né le 25 septembre 1771 à La Chapelle-Blanche (Indre-et-Loire), entra au service comme Lieutenant, le 6 septembre 1791, dans le 1er Bataillon des Volontaires nationaux d'Indre-et-Loire, devenu 10e, puis 33e 1/2 Brigade et enfin 33e Régiment d'Infanterie de Ligne ; il servit à l'Armée du Nord, pendant les campagnes de 1792, 1793, ans II et III, et obtint le grade de Capitaine, le 7 fructidor an III ; commandant une Compagnie de Tirailleurs, le 4 prairial an II, il passa le premier sur une planche qu'il fit jeter sur les débris du pont de Commingue, canal de Dixmude, dont la rive opposée était défendue par 300 Autrichiens ou Hessois fortement retranchés ; il les attaqua avec impétuosité et les mit en pleine déroute ; il passa, en l'an IV, à l'Armée de l'Ouest ; le 24 frimaire, près de Saint-James, à la tête de 70 hommes, il se fit jour trois fois à travers un Corps de 1500 Chouans, par lequel il avait été cerné ; envoyé à l'Armée d'Italie, il y fit avec honneur les campagnes des ans V, VI, VII et VIII ; le 2 germinal an V, à l'affaire du pont de Neumarck, sur la rive droite de l'Adige, il s'élança seul sur une pièce de canon et s'en empara ; dans cette affaire, il fut blessé d'un coup de sabre à la main droite ; prisonnier de guerre, le 22 thermidor an VII, il fut échangé, le 16 germinal an VIII, et continua son service à l'Armée d'Italie ; investi des fonctions d'Adjudant major, le 1er thermidor an IX, il reçut un sabre d'honneur, le 28 fructidor an X, et fut employé sur les côtes de l'Océan, de l'an X à l'an XIII. Fait Officier de la Légion d'Honneur, le 25 prairial an XII ; il fit partie de la 2e Division du 3e Corps de la Grande Armée, pendant les guerres des ans XIV, 1806 et 1807, et pris une part active à toutes les grandes journées qui immortalisèrent cette glorieuse époque. Créé Baron de l'Empire, en 1808, il fut promu au grade de Chef de Bataillon au 33e de Ligne, le 7 avril 1809, et fut tué le 19 du même mois, sous les murs de Ratisbonne, en voulant débusquer l'ennemi des maisons où il s'était réfugié (source : Fastes de la Légion d'Honneur, Tome II).

Les Etats militaires de l'An X donnent un Thierry, Adjudant major; ceux de l'an XI indiquent la date du 7 fructidor an 3; ceux de l'an XII indiquent Capitaine Adjudant major le 7 fructidor an 3.

Thillien Etienne
Né le 27/07/1784 à Bois d'Arcy (Yonne), Conscrit entré au service le 17/11/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 1ère Compagnie de ce Régiment appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Thoulouze (Martin)
Colonel, Baron de l'Empire le 9 mars 1810.
Thouroude François
Né en 1780 à Morgny (Eure), Conscrit entré au service le 26/02/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, Caporal à la 8e Compagnie de ce Régiment appartenant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Tomblune François
Né le 29/08/1777 à Nogent-le-Routrou (Eure et Loire), entré au service à la 14e Compagnie d'Artillerie de Sambre et Meuse le 20/03/1792, employé à la 2e Garde-Côte de la Flandre maritime, Fusilier à la 33e Demi-brigade de ligne le 09/08/1802, Caporal le 10/07/1803, Sergent le 29/08/1803 à la 33e de Ligne, Régiment faisant partie de la Division Firant, mort à l'hôpital de Brünn le 15/02/1806 après blessures à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Tondut
Sous lieutenant le 1er fructidor an 7 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Tournant
Sous lieutenant le 24 vendémiaire an 8 (Etats Militaires ans X-XI)
Tronc
Capitaine le 1er octobre 1793 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Troplein François-Robert
Né en 1783 à Les Places (Eure), Conscrit entré au service le 01/02/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de ligne, affecté en 1805 à la 6e Compagnie du 2e Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de la caserne neuve à Brünn le 09/12/1805 à la suite de blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Tursin Jacques
Né en 1781 à Notre Dame d'Epine (Eure), Conscrit entré au service le 01/02/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'infanterie de ligne, affecté en 1805 à la 1ère Compagnie du 1er Bataillon (Division Friant), mort à l'hôpital de Brünn le 03/01/1806 par suite de blessures reçues à Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Vahez Constant
Né le 01/08/1771 à Lille (Nord), engagé volontaire entré au service le 06/11/1792 comme soldat au 4e Bataillon du Nord, Fusilier en 1794 à la 90e Demi-brigade de Bataille puis à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 21/08/1796, faisant campagne à l'Armée du Nord (1796) puis à celle d'Italie (1796-1800), Caporal le 23/03/1804 au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne combattant en 1805-1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Vallée Pierre-Nicolas
Né en 1778 à Ménilles (Eure), Conscrit entré au service le 13/01/1804 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 6e Compagnie de ce Régiment faisant partie de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Vanbreck François
Né le 04/03/1772 à Steenvoorde (Nord), engagé volontaire entré au service le 13/03/1799 comme soldat au 4e Bataillon du Nord, Fusilier en 1794 à la 90e Demi-brigade de Bataille puis à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 21/08/1796, faisant campagne aux Armées du Nord (1796) et d'Italie (1796-1800), Grenadier à la Compagnie de Grenadiers du 2e Bataillon de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne combattant, lors des campagnes de 1805 à 1807, à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Vandevoorde
Capitaine le 1er septembre 1792 (Etats Militaires an XI-XII) et Quartier maître trésorier (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Vannier
Capitaine le 25 germinal an 6 (Etats Militaires ans X-XI-XII)
Verdin Louis-Sulpice
Né le 19/06/1783 à Grimault (Yonne), Conscrit entré au service le 17/11/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, affecté à la 1ère Compagnie de ce Régiment de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Verdon Antoine
Né le 29/09/1783, originaire du département de la Vendée, canton de Luchon, Conscrit entré au service le 10/08/1805 comme Fusilier au 33e Régiment d'infanterie de ligne (Division Friant), mort à l'hôpital de Vienne le 25/12/1805 à la suite de blessures reçues à la bataille d'Austerlitz (Source : Quintin - Austerlitz)
Verson Jean-Louis
Né en 1782 à Saint-Ouen-du-Tilleul (Eure), Conscrit entré au service le 30/03/1803 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, devenue le 24/09 suivant 33e Régiment d' Infanterie de Ligne, Fusilier à la 24e Compagnie de ce Régiment combattant à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée (1805-1807), tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Vetzelle Etienne
Né le 07/02/1769, originaire du département de la Moselle, entré au service comme soldat le 23/08/1793, employé à la 76e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, incorporé comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne le 01/03/1802, Fusilier à la 8e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne, un des Régiments de la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée de 1805 à 1807, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Vidal Dominique
Né le 13/09/1775 à Mérial (Aude), Conscrit entré au service le 19/03/1799 comme Fusilier à la 33e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne, caporal le 21/07/1802 à la 23e Compagnie de la 33e de Ligne, devenue le 24/09/1803 33e Régiment d'Infanterie de Ligne faisant campagne en 1805-1807 à la 2e Division d'Infanterie du 3e Corps de la Grande Armée, tué à la bataille d'Eylau le 08/02/1807 (Source : Quintin - Eylau)
Vincent
Sous lieutenant le 19 ventôse an 7 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 4 vendémiaire an 12 (Etats militaires an XII)
Werguin ou Werquin
Sous lieutenant le 10 frimaire an 4 (Etats Militaires ans X-XI); Lieutenant le 5 prairial an 11 (Etats militaires an XII)

 

Retour à l'historique du Régiment