La Garde d'Honneur de Rennes

1807-1808

Avertissement et remerciements : Cet article, que nous compléterons au fur et à mesure de nos découvertes ultérieures, nous a été adressé par notre collègue du Bivouac, Didier Davin, que nous remercions tout particulièrement pour sa disponibilité et son érudition.

 

Garde d'Honneur de Rennes
Les deux Compagnies à pied de la Garde d'Honneur de Rennes, d'après E. Fort

C'est en octobre 1807 que le Préfet d'Ille et Vilaine, monsieur Bonnaire, décide d'organiser dans son département une Garde d'honneur à cheval. A la fin de l'année, le Capitaine commandant Ropert peut parader avec son Lieutenant et son Sous-lieutenant à la tête d'une petite troupe constituée d'un Maréchal des logis chef Porte guidon, deux Maréchaux des logis, quatre Brigadiers, un Trompette et 28 Gardes. Ce sont presque tous des aristocrates.

La tenue est très élégante : chapeau noir à ganse argent et plumet blanc, habit coupé à la Chasseur (à cheval) rouge, collet et parements en pointe vert, passepoils verts au revers en pointe et retroussis ; gilet blanc à boutons argentés. Culotte bleu gansée d'argent; bottes noires à galons et glands argent. Sabre à garde et fourreau argentés.

La constitution d'une Garde à pied, à la fin de l'année, est un échec devant la mauvaise volonté du Préfet.

Mais, en juin 1808, avec les rumeurs d'une visite prochaine de l'Empereur, la formation d'une Infanterie pour la future escorte d'honneur est réactivée par le nouveau maire (depuis mars) : Charles de la Bourdonnaye de Blossac, un ancien émigré.

Une première Compagnie est levée au sein de l'Ecole de Droit. Elle est mise sous les ordres du Capitaine Garnier de Trevallon.

Une deuxième Compagnie est formée le mois suivant. Mise sous les ordres théorique du Préfet en tant que Capitaine honoraire, mais en fait commandée par le Capitaine Favreau.

Toute la Garde est placée sous l'autorité du Général sénateur Demont.

L'uniforme des deux Compagnies à pied est de fond vert.

La première avec revers et parements en pointe est de fond vert avec collet, parements, passepoils des revers et les retroussis roses.

Les boutons et les deux contre-épaulettes sur les épaules sont dorés.

Gilet blanc; culotte blanches entrant dans des bottes de cavalerie légère à galons et glands dorés.

Chapeau noir à ganse dorée et plumet blanc.

Armement : sabre briquet à garniture dorée, fusil; buffleterie blanche, giberne noire.

La seconde ou "Compagnie de Vétérans" a une tenue de fond vert avec les revers au carré et les pattes de parements jaune chamois, les parements au carré et les retroussis sont passepoilés de jaune chamois.

Les boutons sont argentés ainsi qu'une contre-épaulette et des aiguillettes portées à gauche.

Gilet blanc; culotte blanche entrant dans des guêtres blanches.

Chapeau noir à ganse argent et plumet blanc.

Armement : sabre briquet à garnitures argent, fusil; buffleterie blanche, giberne noire.

Les Officiers portent les épaulettes de leur grade en métal doré ou argent suivant leurs Compagnies et des distinctives classiques pour l'infanterie ou la cavalerie.

L'équipement et la tenue des deux Tambours ainsi que d'un Trompette pour la Compagnie de cavalerie ont été fournis par la municipalité. Nous n'en connaissons pas pour le moment la tenue.

Porte-guidon de la Garde d'Honneur de Rennes
Porte-guidon de la Garde d'Honneur à cheval de Rennes; dessin de D. Davin

Les 3 Compagnies ont des étendards :

De fond rouge pour la 1ère Compagnie à pied et la cavalerie, avec broderies et franges or.

De fond vert pour la 2e Compagnie avec broderies et franges argent.

Les trois emblèmes ont une cravate tricolore à franges or ou argent et sont portés à une hampe bleue surmontée d'une pique. Ils ont un motif commun.

Le drapeau est encadré par une broderie en baguette or ou argent; d'un coté : dans une couronne de chêne surmontée d'une couronne impériale est écrit A/NAPOLEON LE GRAND/LA VILLE DE RENNES/RECONNAISSANTE. Il y a des N aux 4 coins.

De l'autre coté, dans une couronne de feuilles de chêne sans couronne est écrit : GARDE /D'HONNEUR/ A PIED (ou A CHEVAL). Il y a des R aux 4 coins.

Ces étendards ont été fournis par la municipalité et bénis par les autorités religieuses. La Garde à cheval recevra le sien le 8 mai et la 1ère Compagnie à pied le 17 juillet.

Le maire prononcera un discours à cette occasion : "Messieurs, jaloux d'approcher et d'entourer le plus grand des héros, vous partagez notre impatience en attendant le moment heureux où S. M. l'Empereur et Roi daignera honorer par sa présence sa bonne ville de Rennes ... J'ai l'honneur de vous offrir ce guidon ... Nos descendants en voyant cet étendard diront avec l'orgueil d'une noble émulation : nos pères ont accompagné le restaurateur de la France; Ils étaient de la Garde d'Honneur de Rennes !".

Une délégation de la Garde d'Honneur de Rennes, une trentaine de personnes, accompagnera le maire rendre visite à Napoléon lors de son passage à Nantes le 11 Août 1808 car l'Empereur ne passera jamais par Rennes.

La Garde d'honneur fut dissoute à la fin de l'année, faute de servir à quelque chose ...

Sabre de la Garde d'Honneur de Rennes
Sabre de la Garde d'Honneur à cheval de Rennes conservé au Musée de Bretagne de Rennes . Une partie de la garde a été cassée nous l'avons sommairement reconstituée; Il s agit d'un modèle de cavalerie légère. La lame ouvragée a une utilité purement décorative.

 

Retour